www.Rouen-Histoire.com accueil   
   

Cathédrale de Rouen

Façade Occidentale

Après quelques années d'absence, les statues qui ornaient la partie nord de la façade de la Cathédrale vont retrouver leur place. Certaines d'entre-elles seront remplacées par des copies ou des moulages.
Avant qu'elle soient remontées, elles sont présentées dans le déambulatoire de la Cathédrale. C'est l'occasion de découvrir cette statuaire monumentale et de la réinsérer dans l'histoire de l'édifice.
A la fin du XIVe siècle, le maître d'œuvre de la Cathédrale, Jean Périer ouvre une grande rose rayonnante dans le pignon de la nef et entreprend d'orner la façade d'un paravent décoratif s'appuyant sur les tourelles qui la surmontent. Ce type de paravent évoque l'Angleterre (Salisbury, Wells), ce qui ne doit pas nous étonner, il y a toujours eu des rapports étroits entre les deux rives de la Manche.
Jean Périer construisit les panneaux les plus proches de la rose. Ils sont de style gothique rayonnant.
Son successeur, Jean de Bayeux continua son travail en construisant le panneau central, au sud, et peut être le panneau de droite de la partie sud.
Les spécialistes ne s'accordent pas sur la paternité des autres panneaux (les trois panneaux de gauche, au nord). Certains y voient l'œuvre du même Jean de Bayeux, d'autres, de Jeanson Salvart qui lui succéda en 1406.
Les statues sont contemporaines des travaux du paravent. Elles proviennent manifestement de plusieurs ateliers et sont de pierres différentes (Caumont, Saint-Leu, Saint-Maximin, Vernon).
Le registre inférieur n'existe qu'au nord. Il comprend sept statues d'évêques, dont seulement trois sont identifiées.
Le registre intermédiaire comporte des statues des apôtres, des prophètes et des patriarches. Curieusement, et contrairement à la tradition, les apôtres sont au nord alors que les représentants de l'Ancien testament sont au sud..
Le registre supérieur représente des femmes portant des couronnes. Elle ne sont point identifiées. Il est possible, tout au moins pour celles qui sont les plus proches de la rose centrale, qu'il s'agisse d'anges présentant des couronnes aux prophètes et aux apôtres qui se trouvent au dessous.
La façade
Les saints
Les Architectes
Bibliographie
ALLINNE (Maurice) : La façade occidentale de la Cathédrale de Rouen, A.M.R., 1912, p. 73-97.
BEAUREPAIRE (Charles de) : Note sur les architectes de Rouen, A.M.R., 1901, p. 86-96.
DEVILLE (A.) : Revue des architectes de la Cathédrale de Rouen, Rouen, 1848.
JOUEN (Chanoine) : La Cathédrale de Rouen, Paris, 1932, p.39-41.
LANFRY (Anne-Marie) : La Cathédrale Notre-Dame de Rouen, Connaître Rouen, Rouen, 1977.
LANFRY (Georges) : La façade occidentale de la Cathédrale de Rouen, Cahiers de Notre-dame, Rouen, 1956, p. 10-15.
LEFRANCOIS-PILLON (Louise) : La sculpture monumentale de la cathédrale de Rouen, Congrès archéologique de France - Rouen 1926, paris, 1927, p. 86-88.

Réalisation Jacques Tanguy avec l'aide de Jeannine Lauri pour l'interprétation des statues.
http://www.rouen-histoire.com

Toutes les photos sont de l'auteur - Droits réservés
Copyright Jacques Tanguy - mai 2002