Basilique du Sacré-Cœur

Elle a été construite au milieu d'un quartier de maraîchers, c'est pourquoi elle est le siège, chaque année de la fête de la Saint-Fiacre.
Sa construction a débuté en 1890, sur les plan de l'architecte Lucien Lefort, à l'instigation de l'abbé Daubeuf, curé de la Madeleine.
Les travaux furent rendus longs et difficiles par les problèmes financiers, et il fallut toute l'opiniâtreté du curé, l'abbé Allard pour les mener à bien. Ils ne furent terminés qu'en juin 1912.

Son style s'inspire de l'époque romane. Les plans sont de Lucien Lefort.
Lors des travaux, on trouva un trésor de 600 pièces d'or à l'effigie de Napoléon, enfoui certainement en 1815.
Le clocher ne fut construit que quelques années après l'édifice. Il est haut de 55 mètres.
Elle a été érigée en basilique le 23 mars 1918 (consécration le 31 mai de la même année)

La forme de l'église n'est pas banale. Une façade étriquée est suivie d'une nef qui s'élargit à partir de la troisième travée. Le chœur est entouré d'un déambulatoire et de chapelles rayonnantes qui lui donne une largeur supérieure à celle du transept. La raison en est que l'édifice a été construit sur un terrain en forme de triangle, coincé entre un boulevard et deux rues.
Pour la même raison, l'église n'est pas orientée : la façade fait face à l'est.
A l'intérieur, une tribune étroite permet une circulation tout autour de l'édifice, au niveau des fenêtres hautes.
Les voûtes sont à croisées d'ogives, supportées par un jeu de colonnettes plus gothiques que romanes.

Le transept est vaste. Deux portes ouvrent vers l'est.

 
Mobilier

La chaire est de style byzantin, imité des chaires florentines. Elle a été inaugurée le 1er juin 1913.
Elle a été dessinée par M. Lefort, en collaboration avec M. Polart, architecte décorateur (qui a fait la mosaïque au-dessus du portail).
Elle est supportée par quatre courtes colonnes de marbre rouge du Languedoc, aux chapiteaux de marbre vert de mer. La cuve, en marbre jaune d'Algérie, est décorée de panneaux de mosaïque. Au centre, le Christ Semeur. De part et d'autres, quatre médaillons montrent les prédicateurs de l'Évangile (saint Paul, saint Martin, saint François-Xavier et les franciscains. L'abat voix est en pierre, chargé de nombreux motifs.

 
Peintures murales
Deux fresques occupent la partie basse des murs du transept. Au nord, le Sacré-Cœur, au sud, le Saint-Sacrement.
Elles ont été réalisées en 1918 et 1919 par Paul-Hyppolite Flandin.
Dans le transept sud, la Communion solennelle. L'abbé Allard aurait posé pour l'un des personnages.
Dans le transept nord, les blessés de la guerre implorent la Sacré-Cœur.

Transept sud Transept nord
 
Vitraux
Les vitraux ont été offerts par des paroissiens et par des institutions (en particulier, l'école Jean-Baptiste de la Salle)
Un vitrail a été placé en 1991 dans la fenêtre d'axe de l'église à l'occasion du centenaire de la construction. Il représente l'apparition du Christ à Marie-Marguerite et est inspiré des fresques du couvent de la Visitation de Paray-le-Monial.
Ils ont été réalisés par l'atelier rouennais Gustave Moïse. Sept d'entre eux ont été inaugurés en 1895.
Dans la chapelle Saint-Joseph, un vitrail (offert par Marie-louise et Henriette Hesse en 1901) est dédié à l'Union fraternelle du Commerce et de l'Industrie.
 
 
Orgues

L'orgue de chœur a été construit en 1912 par le facteur rouennais Bouillon. Il a été relevé en 1976 par Jean Jonet.
Le buffet a été réalisé par Bonet, sur les dessins de l'architecte Lefort.
 
Cloches
Le clocher contient trois cloches, bénies le 2 juin 1912.
- Marie-Eugénie, 1556 kg, donne le ré.
- Geneviève-Isabelle-jeanne, 756 kg, donne le fa dièse.
- Gertrude-Marguerite-Marie, 456 kg, donne le la.
 
Localisation


Cliquez sur l'image

 
Bibliographie
La Semaine Religieuse du diocèse de Rouen, 20/4/1895, p. 381.
La nouvelle église du Sacré-Coeur,
G. Dubosc, L'architecture et la Construction dans l'Ouest, 1912, p. 68-70.
Bénédiction du clocher et des cloches de l'église du Sacré-Coeur ,
Bulletin Religieux, 8/6/1912, p. 592-597.
Les Orgues de l'église du Sacré Choeur, Journal de Rouen, 8 oct 1912, p.3
L'architecture et la Construction dans l'Ouest, 1913, p. 91-92.
L'église du Sacré-Coeur Basilique mineure,
Bulletin Religieux, 23/02/1918, p.127-128.
Une peinture murale dans l'église du Sacré-Coeur,
Bulletin Religieux, 27/04/1918, p300-301.
Consécration de l'église du Sacré-Coeur,
Bulletin Religieux, 8/6/1918, p. 407-409.
Rouen, Ville d'art et d'Histoire, Eglises, chapelles et cimetières à travers les âges
. Edgard Naillon, T. 1, 1936
Eglises de Rouen, E. Naillon, 1941, p. 217-224.
Rouen, un passé toujours présent, Y. Pailhés, 1994, p. 58-59.
BCDA, XLIX, 2001, p. 80-83.
Orgues de Normandie, Seine-Maritime, t. II, 1992, p. 123-124.
Eglises et chapelles de Rouen, un patrimoine à (re)découvrir, N.-J. Chaline, AMR, 2017, p.73-76.

© Copyright Jacques Tanguy, février 2013


Articles du Journal de Rouen
Date Page Titre
01-06-1912  La nouvelle Eglise du Sacré-Coeur
03-06-1912  La nouvelle Eglise du Sacré-Coeur - Le baptème des cloches
25-10-1912  Inauguration de l'orgue de l'église du Sacré-Coeur avec le concours de Marcel Dupré, organiste suppléant de Saint-Sulpice.
20-02-1913  Inauguration d'une statue religieuse dans l'église du Sacré-Coeur
23-05-1913  La nouvelle chaire à prêcher de l'église du Sacré-Coeur
21-06-1916  On se prépare à célèbrer les 25 ans de l'église du Sacré-Coeur
17-03-1917  Le Saint-Sépulcre de l'église du Sacré-Coeur d'Auguste Coutin
24-03-1917  Cérémonie de bénédiction du Saint-Sépulcre de l'église du Sacré-Coeur
26-03-1917  La bénédiction du Saint-Sépulcre de l'église du Sacré-Coeur
02-06-1919  Une cérémonie à l'église du sacré-Coeur
08-06-1919  Une peinture murale à l'église du Sacré-Coeur