Franqueville-Saint-Pierre
 
Les deux villages de Saint-Pierre de Franqueville et de Notre-Dame de Franqueville avaient été réunies de 1822 à 1851. Séparées elle ont fusionnées à nouveau en 1970.
Eglise Notre-Dame

L'église du XIe siècle a été complètement remaniée au XIXe siècle, entre 1844 et 1846. On éleva alors un nouveau clocher.
Il ne reste que quelques traces de l'édifice d'origine.
L'intérieur présente un aspect Louis XVI, la voûte de la nef porte sur des colonnes et pilastres doriques

La façade occidentale a été refaite au XIXe siècle. Elle présente la curieuse ordonnance d'une colonnade classique surmontée d'une rose.

Mobilier
L'église contient une Vierge à l'enfant en bois (XVIIe siècle) et un christ en bois polychrome (XVIIIe siècle) ainsi qu'un reliquaire en bois du XVIIIe siècle.
Vitraux

Dans la nef, une verrière est consacrée à sainte Thérèse. Elle a été offerte par les survivants des tueries de la première guerre mondiale. La partie inférieure montre des décombres. Chaque fleur de l'entourage porte le nom d'un donateur.
Un fragment de vitrail du XVIe siècle a été inséré dans une baie de la chapelle sud.

Cloches
La cloche de l'église s'appelle Jeanne Julie. Elle pèse 350 kg et date de 1807.
 
Eglise Saint-Pierre

L'ancienne église a été saccagée en 1562 par les Huguenots. Elle a du être réparée sommairement. C'est le curé Nicolas Saas qui fit les frais de la reconstruction en 1652.
D'autres travaux datent du XIXe siècles.

L'église a été élevée en chapelle dépendant de la paroisse de Notre-Dame de Franqueville en 1812.
Le clocher a été élevé en 1855.

Mobilier

L'église contient un retable du milieu du XVIe siècle. Il est formé d'un triptyque. Sur les panneaux extérieurs sont représentés en grisaille  saint Paul et saint Joseph (?). Le panneau central représente l'Incarnation du Verbe. Au pied, les donateurs, au-dessus, l'Adoration des Mages et, en haut, la Sainte-Trinité.

On rencontre également des statues dont un Saint-Roch en pierre polychrome (XVIIe siècle)

Le maître-autel est en bois doré. Il aurait été offert au milieu du XVIIe siècle par le seigneur de Franqueville. Au milieu, un tableau représente le Christ en  croix entouré de la Vierge et de saint Jean. De part et d'autre, des niches contiennent les statues de saint Pierre et de saint Paul.

Vitraux

Les vitraux sont datés de 1893. Ils sont l'œuvre du maître verrier Gustave Drouin.
Ce sont des vitraux non figuratifs, comportant un décor inspiré de l'art de la Renaissance (rinceaux, pots à feu, médaillons).
Ils ont été offerts par de généreux donateurs sont les noms figurent dans des cartouches à la partie inférieure.

Cloches
Le clocher contient trois cloches. Marie (400 kg) date de 1739. Elle est maintenant fêlée. Denis Sophie (470 kg) date de 1853 et Thomas Marie (500 kg) date de 1858.
 
Cimetière


Image Google Maps

Un cimetière subsiste autour de l'église Saint-Pierre.

Le cimetière qui était autour de l'église Notre-Dame a disparu. Il ne reste que la croix dans le jardin qui l'entoure.

Le nouveau cimetière est au nord de l'agglomération.


Image Google Maps

Répertoire archéologique du département de la Seine-Inférieure, Cochet (Abbé), 1871, col. 271.
Géographie du département de la Seine-inférieure
, Bunel et Tougard, 1879, p.124 et 139.
Les aventures d'un tryptique, Bulletin Religieux, 12/1/1929, p.39-41.
BCDA, XXVII, 1968-69, p. 293-294.
Bull CDA, XXXVIII, 1990, p. 70-72.
BCDA, XLII, 1994, p. 85-87.
Le patrimoine des Communes de Seine-Maritime, 1997, T. I, p.175.